La reine des crypto-monnaies menacée, une fois de plus, par une nouvelle monnaie virtuelle – explications sur le forum de CRYPTOCOFFRE.

Les analystes et passionnés des crypto-monnaies se rendent régulièrement sur le forum de CRYPTOCOFFRE afin de découvrir les applications possibles de ces monnaies. Parmi les plus connues, et étant le précurseur du phénomène, on retrouve le Bitcoin. Créée par Satoshi Nakamoto en 2009, la devise digitale appelée le Bitcoin n’a cessé d’augmenter de valeur depuis son lancement. Malgré les nombreuses concurrences, la reine des monnaies virtuelles maintenait sa place sur le marché, jusqu’à ce que le Bilur fasse son apparition. Pour commenter ou émettre des avis à ce sujet, rendez-vous sur le forum de CRYPTOCOFFRE.

Le Bitcoin subit une nouvelle attaque – les explications de CRYPTOCOFFRE.

Une nouvelle monnaie concurrence largement le Bitcoin par sa valeur réelle. Le Bilur étant adossé au cours du pétrole, à chaque Bilur correspond la valeur d’une tonne de baril, soit 6,5 barils qui s’établissent au cours du jour, à 365 dollars. Davantage de pétrole sera acquis au fur et à mesure du développement du Bilur. Les réserves stockées se chiffrent actuellement en milliards de barils. Le Bilur veut se démarquer du Bitcoin en séduisant une clientèle attirée par les crypto-monnaies mais qui souhaitent obtenir plus d’assurance à l’aide de garantie des biens tangibles, comme l’or par exemple. Usama al Ali, directeur du développement de R FinTech, la société qui lance le Bilur explique que celui-ci reste une crypto-monnaie, « nous ne faisons que la soutenir avec quelque chose de réel » dit il. Dès la diffusion des informations sur le Bilur , le forum dédié aux crypto-monnaies lancé par CRYPTOCOFFRE en parle déjà.

A propos du Bilur – les analystes de CRYPOCOFFRE s’expriment.

Le Bilur qui signifie « chaîne » en basque, est une nouvelle crypto-monnaie adossée au pétrole. Elle a pour ambition de concurrencer le fameux Bitcoin en offrant aux investisseurs la sécurité d’un bien tangible. Les avis recueillis sur le forum de CRYPTOCOFFRE quant à cette nouvelle devise digitale, sont divergents. Le nom Bilur fait allusion à la technologie de la chaîne de blocs (Blockchaine) utilisée pour enregistrer les transactions de monnaies numériques.
Le Bilur a été lancé en 2017 par une société londonienne appelée R FinTech, à Genève. Pourquoi à Genève ? Car c’est « une des premières places pour le négoce et le financement du commerce international, notamment le pétrole », précise le directeur de la société.

Vous voulez en connaître davantage sur les avis en termes de crypto-monnaies, pourquoi ne pas s’inscrire sur le Forum formé par l’expert CRYPTOCOFFRE.

user user Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *