Le Bitcoin et sa consommation énergétique – L’avis des experts de CRYPTO COFFRE est proposé à ce sujet

L’avis des analystes de CRYPTO COFFRE est proposé quotidiennement à travers des articles concernant l’évolution des monnaies cryptées.
L’article du jour évoquera la consommation énergétique du Bitcoin. En effet, des études ont montré que le Bitcoin consommerait une quantité conséquente d’énergie, autant que l’Irlande en une année. Qu’en est-il vraiment ? Quel est l’avis des spécialistes de CRYPTO COFFRE ?

Le minage du Bitcoin nécessiterait beaucoup d’énergie – L’avis des analystes de CRYPTO COFFRE à ce sujet

Le minage de Bitcoin consiste à valider les transactions réalisées sur la blockchaine. Selon une étude menée par un cabinet d’analyse spécialisé dans les monnaies cryptées, cette activité consommerait plus d’électricité que l’Irlande en une année. En novembre 2017, elle était estimée à 30,23 térawattheures depuis le début de l’année tandis que l’Irlande en a consommé 25 térawattheures sur la même période. À ce rythme, à la fin de l’année 2017, le réseau Bitcoin dépassera les 32 térawattheures, consommation équivalente à celle du Danemark. La validation d’un bloc de transactions exige environ 300 kilowattheures d’électricité. Selon l’avis des analystes de CRYPTO COFFRE, ce lourd bilan énergétique pourrait être erroné.

Quelles sont les raisons d’une telle consommation énergétique du réseau Bitcoin ? L’avis des experts de CRYPTO COFFRE est proposé

D’après l’avis des spécialistes de CRYPTO COFFRE, la quantité d’énergie nécessaire au Bitcoin assurerait en grande partie sa sécurité. Aucune autorité centrale ne contrôle ce réseau qui fonctionne grâce aux mineurs utilisant la puissance de calcul de leurs ordinateurs au profit du Bitcoin. Ils résolvent ainsi des opérations de vérification complexes. Toutes les dizaines de minutes, le système sélectionnent les machines ayant résolu les problèmes et effectuent un tirage au sort. Le gagnant est récompensé par une somme de 12,5 Bitcoins. Cette procédure garantit la mise en circulation de nouveaux Bitcoins et plus le nombre de transactions augmente, plus la quantité d’énergie consommée augmente. La consommation énergétique dépend donc de la spéculation.
Cet article a suscité votre intérêt ? N’hésitez pas à consulter notre page et à profiter de l’avis d’un des analystes de CRYPTO COFFRE sur les monnaies cryptées.

user user Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *