Le lobby des promoteurs du Bitcoin en France, l’avis des rédacteurs de CRYPTOCOFFRE.COM

Chaque nouvelle semaine est une occasion pour partager l’avis de l’équipe de CRYPTOCOFFRE.COM sur le monde des monnaies numériques grâce à la publication d’articles. Très médiatisées, les crypto-monnaies sont actuellement très populaires. Associées à des activités « criminelles » à ses débuts, elles ont gagné de nombreux adeptes et s’utilisent de plus en plus pour l’achat de certains biens auprès d’enseignes très connues. La plus populaire et la plus utilisée des monnaies digitales restent le Bitcoin. Offrant liberté, anonymat et rapidité des transactions, il bouscule toutes les règles de la finance, ce qui inquiète la plupart des autorités financières. En France notamment, le Bitcoin n’est pas vu par tous d’un très bon œil. Dans cet article, l’avis des spécialistes du site CRYPTOCOFFRE.COM sur ce sujet sera exposé.

Un long périple basé sur la séduction selon l’avis des analystes de CRYPTOPOCOFFRE.COM

Derrière la célébrité du Bitcoin se cache un travail colossal de la part de ses promoteurs. En effet, la première maison du Bitcoin n’a vu le jour en France qu’en 2014. Loin d’être une activité philanthropique, cette dernière a coûté 500 000 euros aux entrepreneurs. Aucune subvention n’a été donnée pour cela, mais les promoteurs de la crypto-monnaie ont considéré cette somme comme un investissement à long terme.

En revanche, ce sont surtout les opérations de séduction effectuées par les magnats du Bitcoin qui ont fait son succès selon l’avis des rédacteurs de CRYPTOCOFFRE.COM. En effet, les lobbyistes du Bitcoin ont utilisé les médias pour promouvoir la monnaie virtuelle. Leur première cible était les commerçants afin qu’ils acceptent le paiement en Bitcoin. Diverses enseignes ont déjà passé le cap. Cependant, les échecs essuyés auprès des autorités constituent toutefois un bémol non négligeable.

D’après l’avis des spécialistes de CRYPTOCOFFRE.COM, les autorités françaises ne sont pas près d’accepter le Bitcoin

Depuis sa mise en place, les promoteurs de la crypto-monnaie n’ont pas réussi à séduire les autorités françaises. De nombreux points les inquiètent. La décentralisation de cette monnaie numérique ainsi que la volatilité de son cours, qui est entièrement tributaire de l’offre et de la demande font partie de leurs craintes. Mais ce que les autorités juridiques et étatiques ne peuvent pas accepter en ce qui concerne le Bitcoin c’est qu’il soit assimilé à une véritable monnaie, car sa valeur n’est pas concrète comme celle d’un bien ou d’un service en particulier. Le fait de légiférer cette monnaie numérique est donc toujours source de polémique. Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à vous rendre sur le site CRYPTOCOFFRE.COM pour accéder aux avis des experts de cette entreprise spécialisée dans les crypto-monnaies.

user user Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *